GLOSSAIRE

Glossaire

Grâce à ce glossaire, vous pourrez perfectionner vos connaissances en horlogerie :


Assemblage

Montage des différents composants du mouvement ou de la montre les uns avec les autres.

atm (Atmosphère)

Terme utilisé pour indiquer l'étanchéité d'une montre, faisant référence à la pression atmosphérique de référence de 1013 hectopascals soit ~1bar.
Détermine donc la résistance de cette montre à la pression.
Différentes appellations : 10 atm = 10 bar = 100 mètres de profondeur d'eau

Automatique

Mécanisme qui arme le ressort moteur de la montre grâce aux mouvements du bras. Ces derniers font tourner un rotor qui remonte le ressort par l'intermédiaire d'un rouage spécifique.

Balancier

Dans une montre, pièce mobile, circulaire, qui oscille sur son axe de rotation. Le spiral qui lui est accouplé lui imprime un mouvement de va-et-vient, divisant le temps en portions rigoureusement égales. Chacun de ces allers-retours ("tic-tac") est appelé oscillation. L'oscillation est divisée en deux alternances.
Composé d'une masse annulaire (serge) tenue par des bras, c'est, avec le spiral, l'organe régulateur de la montre.

Boîtier

Boîte servant à protéger le mouvement de la montre contre la poussière, l'humidité et les chocs.

La boîte de montre de poche dite Lépine est composée des trois principales pièces suivantes: la carrure dans laquelle est fixé le mouvement, et la bande de carrure. La carrure est fermée du côté des ponts par le fond (quelquefois encore par une cuvette). Du côté du cadran, elle est fermée par la lunette entourant le verre de la montre.

Formes de boîte les plus courantes :
•Ronde
•Carrée
•Tonneau

Boucle déployante

Boucle de fermeture articulée du bracelet, qui se déploie quand on l'ouvre. En cas d'ouverture accidentelle, la montre-bracelet reste flottante autour du poignet, sans risque de tomber.

Bracelet

Attache, parure entourant généralement le poignet. On fabrique des bracelets en or, argent, acier, cuir... depuis les formes les plus simples aux plus riches et élaborées.

Cadran

Pièce métallique ou autre qui porte des indications diverses: heures, minutes et secondes pour les montres et les pendules habituelles. Il existe une grande variété de cadrans: forme, décoration, matière utilisée, etc.

Les indications sont données par des chiffres, des divisions, ou des signes (index appliques) de formes diverses.
•Cadran à guichets : muni d'ouvertures dans lesquelles apparaissent des indications horaires.
•Cadran 13 pièces : cadran formé de 12 cartouches émaillés portant les chiffres des heures disposés autour d'une treizième pièce centrale émaillée, signée du nom de l'horloger et parfois décorée.
•Cadran à calendrier : cadran spécial donnant des indications telles que le jour de la semaine, la date, le mois, l'année et les fêtes religieuses.
•Cadran à fuseaux horaires multiples (voir complications) : indiquant en temps universel l'heure de deux fuseaux horaires ou plus.
•Cadran à maréographe (voir complications) : indiquant l'heure des marées haute et basse pour un lieu donné
•Cadran de régate (voir complications) : équipé d'un compte à rebours affichant les temps correspondant aux divers positionnements du bateau précédant le départ de la compétition.
•Cadran d'orientation (voir complications) : une aiguille entraînée par un rouage spécifique et faisant un tour en 24 heures indique la direction du nord dès lors que l'on oriente l'aiguille des heures de la montre vers le Soleil.
•Cadran de plongée (voir complications) : doté d'un indicateur de temps de plongée voire de l'indication des temps d'arrêt lors des paliers de décompression.

Calendrier annuel (montre à)

Calendrier annuel simple, complet ou partiel, tenant automatiquement compte des mois d'une durée inférieure à 31 jours mais pas des années bissextiles. Il doit être corrigé 1 fois par an.

Calibre

Synonyme de dimension. En horlogerie ce terme est cité par Sully vers 1715 pour désigner la disposition et les dimensions des différentes parties du mouvement, piliers, roues, barillet, etc. Le terme a été employé ensuite pour désigner la forme du mouvement, des ponts, l'origine de la montre ou le nom de son constructeur, etc.
Aujourd'hui, il désigne le mouvement lui-même.

Un calibre dont les ponts et les rouages sont placés sous le cadran en lieu et place de la platine est appelé calibre renversé.

Exemple : Calibre rond, c'est la forme la plus employée, on la désigne en indiquant le diamètre d'encageage en lignes ou en millimètres : calibre rond 10''', soit 22,5 mm de diamètre. Selon la forme et la disposition des ponts, on distingue le calibre à ponts dans lequel chaque mobile a son pont, le calibre revolver ou pistolet dans lequel le profil du pont de barillet rappelle vaguement la forme d'un pistolet, le calibre à ponts serpentins ou rayonnants dans lequel les ponts ont une courbure qui vise le centre du mouvement, le calibre 3/4 platine dans lequel les mobiles, sauf la roue d'échappement, sont logés sous un pont qui recouvre les trois quarts environ de la surface du mouvement.

Chiffres arabes

1, 2, 3... appelés aussi chiffres aviateurs.
Couramment utilisés sur les cadrans des montres dès le 18e siècle, ils permettent plus de fantaisie que les chiffres romains.
Dans l'horlogerie haut de gamme, la plupart des maisons emploient indistinctement les chiffres arabes et les chiffres romains.

Chiffres romains

I, II, III, etc.
Ils constituent la numérotation traditionnelle sur les cadrans des montres et des pendules.
Le "IV" y est souvent transcrit sous la forme ancienne de 4 barres parallèles IIII, pour des raisons d'esthétique et d'équilibre par rapport au VIII. Dans ce cas, seul le IX est transcrit selon le mode soustractif.

Chronographe

Montre indiquant heures, minutes et secondes, complétée d'un mécanisme dont l'aiguille mise en marche, arrêtée et remise à zéro à la demande permet de mesurer au cinquème, dixième voire centième de seconde la durée d'un phénomène. Des compteurs de minutes et d'heures (généralement 30 minutes et 12 heures) totalisent le nombre de tours de l'aiguille du chronographe. L'enregistrement sur une telle durée ne peut être exact que si la montre répond aux exigences de précision du label "chronomètre".
Le chronographe ne déposant plus comme à ses débuts de goutte d'encre sur son cadran devrait être appelé chronoscope.

Chronomètre (définition générale)

Etymologiquement, un chronomètre est un appareil à mesurer le temps. L'usage en a fait une montre de haute précision, affichant la seconde, dont le mouvement a été testé durant plusieurs jours dans différentes positions et à différentes températures par un organisme officiel neutre. Seules les mécanismes ayant satisfait aux critères de précision édictés par la norme ISO 3159, ou équivalente, reçoivent un certificat officiel de chronomètre.
En Suisse, le Contrôle Officiel Suisse de Chronomètres (COSC) est habilité à délivrer le certificat de chronomètre. S'inspirant de la norme ISO 3159, le COSC a également édicté une prescription de contrôles applicables aux mouvements à quartz.
Même si un chronographe sert à chronométrer, il ne peut se prévaloir de l'appellation chronomètre que s'il a obtenu un certificat officiel.

Cristal

Matière constituée par un arrangement rigoureux et homogène des atomes. La plupart des pierres précieuses sont des cristaux.

Complications

Une complication désigne toute fonction autre que l'indication de l'heure, de la minute et de la seconde et ce quels que soient le mode manuel ou automatique de remontage d'une montre, de sa force motrice mécanique ou électrique et de l'épaisseur de son mécanisme. On admet toutefois que le tourbillon et le système de remontage automatique sont des complications bien qu'ils ne correspondent pas à la définition générique.
De nos jours, loin de répondre à un simple engouement, les complications ont permis de redécouvrir l'Art Horloger durant la décennie 1980 et depuis elles ont joué un rôle primordial dans le développement de la montre-bracelet de tradition. On distingue les complications horlogères et les complications non horlogères.

Côtes ou vagues de Genève

Décor fait de lignes ondulées en relief et fréquemment employé pour orner les mouvements de qualité.

Couche perlière

Matière organique iridescente sécrétée par un mollusque autour d'un corps étranger. La couche perlière des perles fines et de culture est constituée de nacre et de conchiolin, sorte de liant qui maintient les couches perlières entre elles.

Couronne (horlogerie)

La couronne de remontoir est un bouton de formes variées, moletée ou cannelée que l'on saisit entre le pouce et l'index pour remonter la montre. Certaines couronnes incluent un poussoir mobile pour déclencher le mécanisme du chronographe, ou le couvercle d'une boîte savonnette.
Sa première application avec remontage et mise à l'heure a été trouvée sur une montre de John Arnold en 1820. Elle fut perfectionnée par la maison Breguet pour des montres miniatures vers 1832, et en 1838 fut brevetée par la maison Louis Audemars du Brassus. En 1844, Adrien Philippe perfectionna et breveta la variante qui allait être la plus utilisée de la couronne, sans mécanisme de décliquetage du remontoir et du pignon coulant.
En 1847, Charles-Antoine LeCoultre invente son système de remontage par couronne avec mise à l'heure par poussoir latéral et bascule.

Cuir

Abréviation pour désigner un bracelet de montre en cuir.

Diamant

Carbone cristallisé, le diamant est la pierre précieuse la plus brillante et la plus dure.
Sa valeur est conditionnée par 4 critères : son poids, sa teinte, sa pureté et sa taille.
Le poids des diamants s'exprime en carats : 1 carat est égal à 0.20 gramme.
Le diamant de joaillerie, incolore, dont l'éclat est augmenté par la taille de facettes, est utilisé pour orner les bracelets, les boîtes de montres, les bagues etc.
Les maisons de haute joaillerie et de haute horlogerie achètent les diamants en conformité avec le dispositif de certification du processus Kimberley et le système de garanties associées, instaurées pour mettre fin au commerce des "diamants de la guerre".

Double fuseau

Se dit d'une montre qui indique simultanément l'heure de deux fuseaux horaires, souvent l'heure locale et l'heure du domicile.

Échappement

Dispositif placé entre le rouage et l'organe régulateur et destiné à interrompre à intervalles réguliers le mouvement des roues et à distribuer périodiquement l'énergie au balancier.

Les principaux types d'échappement de montres sont:
•échappement à recul (à verge ou roue de rencontre)
•échappement à repos frottant (à cylindre, à virgule, à double virgule)
•échappement libre (à ancre, à détente)
Aujourd'hui, l'échappement à ancre est de loin le plus utilisé. Il arrive que pour des montres exceptionnelles, d'autres types d'échappement soient choisis, tels notamment ceux à détente ou à virgule.
Pour l'échappement, on peut historiquement parler d'ancre, et d'ancre suisse, sachant qu'aujourd'hui l'échappement à ancre suisse est le plus utilisé, car spécialement adapté aux montres et aux chronomètres.

Établissage

Mode de fabrication de la montre et/ou du mouvement consistant à en assembler les divers éléments constitutifs. Il comporte généralement les opérations suivantes: réception, contrôle et stockage des ébauches, des parties réglantes, ainsi que des autres fournitures du mouvement et de l'habillement, remontage, réglage, posage du cadran et des aiguilles, emboîtage, contrôle final, avant emballage et expédition.

Étanchéité

L'étanchéité d'une montre est mesurée en bars (unité de pression, 1 bar équivalent à 1 atmosphère (atm).
Les horlogers indiquent le plus souvent le degré d'étanchéité en mètres (m), pieds (ft), ou atmosphères (atm).
Les montres portant la désignation "étanche", avec ou sans indication de surpression, doivent être conformes et avoir subi avec succès les tests prévus à la norme NIHS 92-10 (équivalente à la norme internationale ISO-2281). Ces montres sont destinées à une utilisation quotidienne courante et doivent résister à l'eau durant des exercices tels que la nage de courte durée. Elles peuvent être employées dans des conditions de variations de pressions d'air ou d'eau et de température. Toutefois, qu'il y ait ou non une indication supplémentaire de surpression, elles ne sont pas destinées à la plongée sous-marine.
Les montres dites de plongée sont des montres-bracelets devant résister à une plongée dans l'eau à une profondeur d'au moins 100 mètres (330 ft), disposer d'un système de contrôle du temps et répondre à tous les critères prévus par la norme NIHS 92-11 (ISO 6425) : luminosité, résistance aux chocs, résistance aux champs magnétiques, solidité du bracelet.

Finissage

Dernière opération faite à un travail:
Finissage de la boîte de montre, dernier travail pour assembler et faire fonctionner les diverses parties de la montre.

Fly-back ou retour en vol

Fonction particulière à l'aéronautique permettant la remise à zéro et un nouveau comptage par une unique pression sur le poussoir de l'aiguille de chronographe.
A grande vitesse, en effet, les 3 manipulations : arrêt de l'aiguille, remise à zéro, et enclenchement de l'aiguille du chronographe feraient perdre du temps à l'utilisateur.

Fond

Dans une boîte de montre, le fond, transparent ou non, est le couvercle opposé au cadran.

Foudroyante (seconde ou aiguille)

Sur les chronographes, aiguille faisant une révolution en une seconde et s'arrêtant 4, 5, voire 8 fois pour indiquer quarts, cinquième ou huitième de seconde.
Autre appellation: diablotine.

Fréquence

Nombre d'oscillations à la seconde mesuré en Hertz (Hz). Le balancier va et vient selon une fréquence déterminée (2 alternances = 1 Hertz). Plus la fréquence est élevée plus la précision est grande : 21'600 A/H (3 Hz), 28'800 A/H (4 Hz) et 36'000 A/H (5 Hz).

Le quartz d'une montre électronique vibre à une fréquence élevée, en général de 32'768 Hz (Habituellement appelé 32 kHz).

GIA

Initiales du Gemological Institute of America (Institut de Gemmologie d'Amérique).

Gravure

...

LumiNova®

Dernière génération de pâte lumineuse, disposée sur les aiguilles et les chiffres, emmagasinant la lumière et la restituant dans l'obscurité afin de pouvoir distinguer les aiguilles et les chiffres en l'absence de lumière. Autrefois, des sels de Radium étaient utilisés, mais à cause de leurs propriétés radioactives trop dangereuses, ils ont été remplacés par le Tritium et plus récemment par le Super-LumiNova, un aloxyde non radioactif.
LumiNova® est une marque déposée par la société Nemoto and Co Ltd.

Lunette

Anneau ajusté sur la carrure et qui généralement, fixe la glace.
Tournante, elle sert à enregistrer des données complémentaires comme la durée d'un phénomène par exemple.
La lunette unidirectionnelle ne tourne en revanche que dans un seul sens. Cette limite technique permet ainsi d'éviter tout danger. Lorsque, par exemple, on veut mesurer un temps de plongée, tout incident ou fausse manœuvre ne pourra que réduire les limites initialement fixées en termes de réserve d'air ou de temps de décompression.

Maîtrise

Qualité, autorité du maître.
En Suisse la maîtrise est attestée par un diplôme obtenu après un examen passé par un ouvrier qui a exercé le métier d'horloger rhabilleur pendant un certain nombre d'années. A Genève, la création des maîtrises date de 1601.

Manuel

Se dit d'un mouvement dont le remontage du ressort est manuel. L'utilisateur agit sur la couronne de remontoir.

Mécanisme

Combinaison d'organes agencés pour produire une fonction.
La montre est un mécanisme qui comporte divers organes qui sont eux-mêmes des mécanismes ayant une fonction bien déterminée.
Mécanisme de chronographe, ensemble des organes qui mettent en mouvement, arrêtent et ramènent à zéro la ou les trotteuses d'un chronographe.
Mécanisme de répétition, ensemble des organes qui déclenchent la sonnerie et actionnent les marteaux d'une répétition.

Montre

Appareil portatif servant à indiquer l'heure et fonctionnant dans toutes les positions.

La montre se compose de trois parties essentielles :
•Le mouvement qui est la partie mécanique, ensemble des organes qui servent à indiquer l’heure.
•La boîte: organe protecteur du mouvement.
•Le cadran et les aiguilles: organes indicateurs.
On distingue différentes manières de la porter : montre de poche, montre-bracelet, montre-broche...

Mouvement

Ensemble assemblé des organes et mécanismes principaux qui composent la montre sous son habillement,
soit : le mécanisme de remontage et de mise à l'heure, le ressort moteur, le rouage, l'échappement et l'organe régulateur ou organe réglant (balancier-spiral).

Nacre

Nacre naturelle : Substance à reflets irisés qui tapisse l'intérieur de la coquille de certains mollusques et utilisée entre autres pour les cadrans et les boîtes de montres.
Nacre artificielle : fabriquée avec des écailles de poissons, de la corne.
La nacre a des teintes opalescentes.

Pile (Pile-bouton)

Appareil fournissant du courant électrique grâce à une réaction chimique. La durée de vie d'une pile atteint, de manière générale, entre deux et cinq ans. Sa longévité dépend du type de montre et de la quantité d'énergie requise par les différentes fonctions. Ainsi, un chronographe en fonction aura une consommation d'énergie plus importante qu'une montre n'indiquant que les heures, minutes et secondes. Les piles-bouton pour montres sont de deux types : oxyde d'argent ou lithium.

Certaines piles au lithium peuvent atteindre une durée de vie théorique de 10 ans.

Polissage

Action de rendre une pièce lisse matte ou brillante. L'état de surface est normalisé.

Par exemple : poli miroir (ou poli noir).

Poussoir

Bouton permettant de commander une fonction telle l'ouverture du couvercle ou le démarrage ou l'arrêt de la fonction chronographe.

Pureté

La pureté correspond à l'absence ou à la présence d'inclusion(s) dans une pierre. L'échelle de pureté originale du diamant est libellée en anglais et va de IF (internally flawless - Pur à la loupe 10X) à I3 (en anglais « Imperfect » ou, en français, P3 (P pour Piqué). Les pierres « piquées » montrent, à l'œil nu, des inclusions visibles et/ou importantes.

Quantième perpétuel

Conçu pour répondre aux exigences du calendrier Grégorien, le quantième est dit perpétuel quand il tient compte automatiquement des mois de 30 et 31 jours et de 28 ou 29 jours en février. Il doit donc comporter une mémoire mécanique dont les séquences se répètent tous les 48 mois pour correspondre au cycle des années bissextiles. Il ne doit être ajusté que lors des années exceptionnellement non-bissextiles, c'est-à-dire en 2100 et 2400 pour les prochaines.

Quartz

Le quartz, utilisé comme base de temps, a la particularité de vibrer à une fréquence très élevée (par exemple: 32Khz) lorsqu'il est soumis à un courant électrique (effet piezo-électrique). Certaines conditions étant remplies, il impose sa propre fréquence de vibration au circuit qui la divisera en unité de temps très précis. Cette propriété est utilisée dans les montres électroniques depuis les années 70.

Le Quartz utilisé comme base de temps dans les montres électroniques est issu d'une production industrielle (quartz synthétique).

Remontage automatique

Mécanisme qui arme par l'intermédiaire d'un rotor le ressort moteur d'une montre bracelet en utilisant les mouvements du bras comme force motrice.

Remontoir

Mécanisme qui sert à armer le ressort ou remonter le poids des horloges. Il est composé d'une dizaine de pièces.
Remontoir et mise à l'heure : ces deux mécanismes sont aujourd'hui liés par des organes communs.

Réserve de marche, Indication

Indication visuelle du temps de fonctionnement restant avant l'armage du ressort moteur de la montre.

Réserve de marche : Autonomie de fonctionnement d'une montre sans remontage (exprimé en heures ou en jours).

Rubis

Pierre naturelle très dure, composée de corindon, oxyde d'aluminium de couleur rouge. Le rubis convient particulièrement pour réaliser les coussinets des différents mobiles de la montre et les organes de l'échappement, permettant ainsi de réduire au maximum les phénomènes de frottements.
Les rubis percés furent utilisés pour la première fois par Nicolas Fatio de Duillier en 1704. Aujourd'hui, ils sont synthétiques.

De manière générale, on peut dire qu'une montre mécanique simple (heures, minutes, secondes) devrait contenir au minimum quinze rubis placés aux endroits exposés à l'usure due au frottement.

Saphir

Variété de corindon passant par toutes les nuances de bleu. Cependant il existe dans toutes les couleurs, à l'exception du rouge (rubis): mauve, jaune, orange (Padparadsha, avec une pointe mauve), vert, noir, etc. Certains cabochons de saphir contenant de nombreuses inclusions orientées de rutiles montrent une étoile à 6 branches. Ce sont des saphirs étoilés ou astériés. Une grande quantité de saphirs subissent un traitement thermique pour en améliorer la couleur et la transparence. Dureté 9, poids spécifique 3.9-4.1.
Le saphir synthétique incolore est largement utilisé pour la fabrication des verres de montres.

Seconde

Unité de base du temps correspondant à la 86'400ème partie du jour solaire moyen. Celui-ci est donné par la durée de rotation sur elle-même d'une Terre idéale, décrivant un cercle autour du soleil en une année, à vitesse constante et dans le plan de l'équateur.

Après la deuxième guerre mondiale, les horloges atomiques deviennent si précises qu'elles peuvent mettre en évidence les irrégularités, infinitésimales (quelques centièmes de seconde par année), de la durée de rotation de la Terre sur elle-même. Il est alors décidé de redéfinir l'étalon de référence, lors de la treizième Conférence générale des poids et mesures en 1967, dans les termes suivants: "La seconde est la durée de 9.192.631.770 périodes de la radiation correspondant à la transition entre les deux niveaux hyperfins de l'état fondamental de l'atome de césium 133".

Conventionnellement, la seconde est notamment subdivisée en dixièmes, centièmes, millièmes (milli-), millionièmes (micro-), milliardièmes (nano-) et billionièmes (pico-seconde)

En horlogerie, organe qui indique les secondes: la roue des secondes, l'aiguille des secondes.

Secret

Dans une boîte de montre-savonnette, ressort qui permet l'ouverture du couvercle.

Tachymètre

Instrument de mesure des vitesses.

En horlogerie, compteur de sport ou chronographe muni d'une échelle qui permet de lire la vitesse en km/h ou en une autre unité.

Télémètre

Chronographe ou compteur dont le cadran est muni d'une échelle télémétrique permettant de connaître la distance séparant un événement du lieu de l'observation par l'intermédiaire de la vitesse du son.

Tourbillon

Dispositif imaginé et breveté par Abraham-Louis Breguet en 1801 pour compenser les écarts de marche dûs à la gravité terrestre dans les positions verticales. Il comprend une cage mobile qui porte tous les organes de l'échappement et, en son centre, l'organe régulateur.

Le pignon de la roue d'échappement tourne autour de la roue des secondes qui est fixe. La cage fait généralement un tour/minute, et compense en tournant les écarts de marche dans la position verticale, position habituelle de la montre de poche.

Ce mécanisme délicat et complexe compte parmi les combinaisons mécaniques les plus ingénieuses de l'horlogerie. Pour simplifier ce mécanisme et le rendre plus robuste, on a construit des montres dites à carrousel dans lesquelles le dispositif tournant est commandé, non pas depuis la roue des secondes, mais depuis la roue moyenne. Il existe des tourbillons à échappement à ancre ou à détente.

Vagues (ou côtes) de Genève

Décor fait de lignes ondulées en relief et fréquemment employé pour orner les mouvements de qualité.

Vis

Organe d'assemblage composé d'une jambe cylindrique partiellement ou totalement filtée et d'une tête dont la fente reçoit le tournevis.


DÉCOUVRIR LES MONTRES BAUME & MERCIER


MONTRES MASCULINES 

MONTRES FÉMININES 

TROUVER UNE MONTRE